Stopper le prédiabète, 6 solutions actionnables

5 min read

Thursday 22 July 2021

Le prédiabète est une condition transitoire entre l’état de glycémie normale et celui d’hyperglycémie chronique, qui rime avec diabète. A ce stade qui est tout à fait réversible, il est encore possible de prendre des mesures pour empêcher l’évolution vers la maladie diabétique, dont les répercussions sont multiples, au plan sanitaire certes, mais aussi d’un point de vue socio-économique. 

Pour stopper le prédiabète les solutions actionnables peuvent être rangées en deux grandes catégories: les mesures hygiéno-diététiques et la prise de médicaments. Comme l’ont découvert les scientifiques, un changement conséquent de l’hygiène de vie permet de réduire significativement le risque de diabète à l’état prédiabétique. Ces habitudes saines, associées à une médication éventuelle (au besoin), augmentent les chances d’un retour à la normale.

Dans cet article, vous découvrirez 6 clés pour prendre en main le prédiabète et stopper son évolution vers la maladie diabétique.

1. Consommer moins de glucides, condition sine qua non pour stopper le prédiabète

Pour inverser la tendance en cas de prédiabète et espérer retrouver une glycémie normale, le contrôle de l’apport en glucides est primordial. 

Pour rappel, le prédiabète traduit une intolérance de l’organisme au glucose, des difficultés dans l’utilisation du glucose assimilé en excès. 

Il est donc normal de commencer par réduire la quantité de glucides ingérés pour aider l’organisme à retrouver un fonctionnement optimal. Pour cela, certains préconisent un régime cétogène, qui préconise une alimentation faible en glucides et riche en graisse, et qui fait ses preuves. 

Vous devez éviter les aliments et boissons à index glycémique élevé, et prioriser les sources de glucides complets: céréales complètes, pain complet, etc. 

Dans cette optique, il est conseillé de solliciter les services d’un nutritionniste, qui pourra vous faire des propositions de menus adaptés à votre état prédiabétique.

Parallèlement, prenez désormais la peine de consulter la composition des aliments et boissons que vous achetez, et faites particulièrement attention à leur composition en glucides.

2. Consommer plus de fibres, des sources saines de glucides

Une étude a montré que le fait de consommer suffisamment de fibres réduit le risque de développer le diabète car elles représentent de bonnes sources de glucides, qui permettent à l’intestin de produire du glucose. 

Ce dernier, déversé dans le sang et détecté par le système nerveux, exerce un faisceau d’effets protecteurs contre le diabète :

  • diminution de la sensation de faim,
  • réduction de la dépense énergétique de repos, 
  • et réduction de la production de glucose par le foie.

Bon à savoir: au-delà de ces effets positifs sur la glycorégulation, les fibres réduisent considérablement le risque de constipation.

3. Les protéines d’origine végétale, une solution anti-cholestérol

La plupart des sources de protéines animales, surtout les viandes rouges, contiennent du mauvais cholestérol qui peut être préjudiciable à la santé, surtout chez les prédiabétiques. C’est pourquoi il est préférable que vous les remplaciez par des protéines d’origine végétale. 

Non seulement elles ne contiennent pas de cholestérol, mais en plus, elles sont pleines de fibres. Les flocons d’avoine, le soja, le haricot ou encore les lentilles, voilà autant de sources de protéines d’origine végétale sur lesquelles vous pouvez vous rabattre pour stopper le prédiabète.

4. L’activité physique, un levier déterminant

Avoir une activité physique régulière vous aidera à ralentir voire stopper votre prédiabète. Comment? En boostant votre métabolisme, et en vous évitant la sédentarité, gros facteur de risque de diabète.

Veillez donc à pratiquer des exercices physiques de votre choix, au moins 30 minutes par jour et à ne pas rester immobile trop longtemps dans la journée.

5. Arrêter de fumer, une nécessité pour combattre le prédiabète 

Quand vous fumez, les vaisseaux sanguins qui sont déjà endommagés par l’excès de glucose dans le sang sont davantage fragilisés par la nicotine, qui en plus réduit leur calibre. 

Continuer de fumer peut vouer à l’échec tous vos efforts contre le prédiabète et vous conduire à des complications très graves.

6. Le recours aux médicaments si besoin

La plupart du temps, en cas de prédiabète, le recours aux médicaments n’est pas nécessaire. Mais s’il existe dans votre famille des antécédents de diabète, si vous présentez des symptômes marqués, ou encore si votre glycémie reste élevée malgré les dispositions précédentes, un traitement médicamenteux peut être envisagé. 

Bien évidemment, il reviendra à votre médecin de juger de la pertinence de ce traitement, et de décider du médicament à prendre, de la posologie et de la durée de la prise. D’où l’importance de vous faire suivre par un professionnel de santé.

Conclusion

Pour stopper le prédiabète et retrouver une glycémie normale, il faut revoir entièrement votre mode de vie, votre alimentation, et vous faire suivre par un médecin spécialiste, un endocrinologue idéalement. 

Les mesures préconisées ne constituent pas une solution à effet instantané, mais porteront plutôt leurs fruits sur la durée. Vous devrez donc faire preuve de persévérance et surtout de constance dans vos efforts.

Ricevi il tuo piano di gestione del diabete!

Répondez à un quiz d'une minute et découvrez ce qu'il est possible de faire avec le programme de gestion du diabète tout-en-un.